Archives

J’aime les paysans …

Montesquieu affirmait : « J’aime les paysans, ils ne sont pas assez savants pour raisonner de travers. » Il louait le bon sens légendaire des hommes de la terre. De nos jours, les paysans ne sont plus ces ignorants illettrés du 18ème siècle. Ils possèdent de multiples connaissances, souvent pointues, pour exercer leur métier. De ce fait, ils n’ont peut-être plus la sagesse éclairée de leurs ancêtres. En ont-ils encore besoin d’ailleurs ?

Depuis fort longtemps l’agriculture s’est mise au pas d’un productivisme effréné, devenant une alliée de poids pour les industries agroalimentaires, pétrolières et chimiques. L’activité paysanne censée chérir la terre est aujourd’hui l’une des premières sources de pollution. Ces paysans là n’ont plus grand-chose à voir avec la terre nourricière. Ils ne connaissent rien de la vie du sol : c’est normal, leurs sols sont sans vie, perfusés d’engrais et de pesticides.  Nous portons tous la responsabilité de cette évolution. A vouloir des fraises en hiver et de la viande à tous nos repas, à donner plus d’importance à l’apparence qu’à la saveur ou à la santé, à refuser de payer le juste prix pour une alimentation saine, nous avons poussé l’agriculture dans une voie sans issue. Quel peu de compassion avons nous pour la terre, notre mère, d’avoir accepté que ceux qui en étaient les amants en soient devenus les tortionnaires?

Pourtant j’aime les paysans, parce que dans paysan, il y a pays. Un paysan sent son pays, résonne son pays, respire son pays …

Un pays sans paysan est comme un violon sans âme : il sonne creux, ne vibre pas… On ne peut aimer son pays si on n’aime pas ses paysans.

Mon pays, c’est la Maurienne et j’aime les paysans de nos montagnes. A l’heure du toujours plus vite, faire le choix de se soumettre au rythme des saisons et à la rudesse de la pente relève d’un esprit de résistance qui me plaît.

Mais mon pays, c’est aussi la terre. J’aime le paysan du bout du monde, qu’il soit argentin, tchétchène ou indien, je l’aime et j’ai mal à son cœur quand je sais qu’on le spolie de sa terre pour des raisons mercantiles.

J’aimerais tant rendre leur dignité à nos frères paysans d’ici et d’ailleurs, de France et du monde …

Obtenir ses légumes, sa viande, son fromage directement auprès de producteurs locaux est déjà un chemin, accessible à tous, pour remettre les paysans à la place et dans le rôle qu’ils n’auraient jamais du quitter: simplement nourrir le corps et le cœur de leurs enfants, leurs voisins, leurs amis… leur pays.

Yves Pasquier

Publicités

LESPYCultural : prestations agricoles et environnementales

LESPYCultural propose plusieurs types de prestations innovantes dans le domaine agricole

Traction animale :

les prestations peuvent être de type rural (labour, hersage, débardage, …), urbain (transport de matériaux divers ou transport de personnes) ou festif (calèche pour mariage, fêtes de villages, spectacles, animations, …).

Animations rurales :

Présentation de diverses techniques rurales disparues, avec les vrais outils d’autrefois:
*Cordes : confection de cordes en chanvre
*Céréales : mise en gerbes, battage, vanage …
*Foins : confection de barrillons …
*Forge : travail du forgeron, fabrication d’outils…

Tonte de pelouse avec des moutons d’Ouessant (race naine).

Selon la taille de la pelouse, 3 à 10 moutons ainsi que l’équipement (filets, batterie) peuvent être mis à disposition pendant trois jours, une semaine ou plus selon la superficie.

Et aussi:
Formation et sensibilisation  aux modes de culture biologiques
Débroussaillage mécanique pour particuliers, collectivités, entreprises.
Arrachage de pommes de terre: arracheuse classique portée par un tracteur ou arrachage en  traction animale
Production de légumes d’altitude bio: vendus uniquement à la ferme du Replat.
(73300 Villargondran Tél: 06 30 49 86 96)

« LESPYC » stimule et accompagne l’innovation …

“LES PYC” est une entreprise individuelle qui propose son conseil, son accompagnement ou ses prestations dans les domaines des ressources humaines, de l’économie sociale et solidaire, de la culture, de l’agriculture et du développement local.

LESPYConseil: Notre expérience au service de vos idées, nos idées à partager

LESPYCréation: Collective ou individuelle

LESPYCulturel: Pour une culture participative de qualité, accessible à tous.

LESPYCultural: Le travail du sol, le respect du vivant

LESPYCheval de trait: Promotion de la traction animale, énergie d’avenir.

Les PYC :

• Privilégie la collaboration au détriment de la compétition.

• Affirme que tout projet collectif qui se construirait sans la participation de tous et en particulier des plus fragiles d’entre nous, serait un projet imparfait et inachevé.

• Croit que l’art et la culture sont de formidables leviers pour un développement harmonieux des hommes, des entreprises et des territoires.

• S’appuie sur l’expérience et les compétences acquises par Yves Pasquier au long de son parcours personnel et professionnel.

• Compte également des collaborateurs aux compétences solides et diverses qui peuvent être sollicités en fonction des projets.